[Chronique] Je suis ton soleil ― Marie Pavlenko

1.png

Hello, pendant ces deux mois, j’ai beaucoup lu, enfin au maximum en profitant tout de même de mes vacances ! Parmi mes quelques lectures, j’ai lu Je suis ton soleil de Marie Pavlenko, publié chez Flammarion Jeunesse. Autant vous le dire maintenant, c’est un coup de coeur pour celui-là ! (merci Christiane de Bimbambooks de me l’avoir offert et dédicacé pour moi ♥)


« Déborah démarre son année de terminale sans une paire de chaussures, rapport à Isidore le chien-clochard qui s’acharne à les dévorer. Mais ce n’est pas le pire, non.
Le pire est-ce sa mère qui se met à découper frénétiquement des magazines ou son père au bras d’une inconnue aux longs cheveux bouclés ?
Le bac est en ligne de mire, et il va falloir de l’aide, des amis, du courage et beaucoup d’humour à Déborah pour percer les nuages, comme un soleil. »

broché | 407 pages | 17,50€


Le livre porte sur la vie. On suit Déborah, élève de Terminale, qui rencontre les difficultés mais aussi les bons côtés de la vie. Cela implique donc de l’amitié, de l’amour, de problèmes familiaux, et bien plus. (faut pas tout dévoiler !)

2.png

M O T S

Le style d’écriture m’a totalement conquise ! Les mots sont bien choisis, poignants, percutants et touchants. J’ai été bluffée par cette plume (magnifique) de Marie Pavlenko. Le titre Je suis ton soleil représente parfaitement le livre, on finit par comprendre pourquoi dans l’histoire, et c’est génial !

Toutes les péripéties sont bien amenées, ce qui a rendu ma lecture très fluide et compréhensible. Quand je voyais la presque fin arriver, je regrettais presque de l’avoir fini trop vite, ne voulant pas quitter l’univers de Déborah.

Le petit plus est le fait que Déborah lit un bon nombre de classiques qui sont parfois insérés dans le récit, et cela m’a motivé à en lire plus, afin de ressentir les mêmes émotions qu’elle manifeste en les lisant.

P E R S O N N A G E S

Je me suis beaucoup (énormément) retrouvée en Déborah, puisqu’elle a le même âge que moi, est en Terminale L et passe son bac. J’ai partagé quasiment les mêmes sentiments qu’elle pendant mon année scolaire, et cela m’a beaucoup plu. (la philo, l’hypokhâgne …)

Il est facile de s’identifier aux personnages, que ça soit Déborah, le personnage principal, ou tous les autres personnages qui sont uniques à leur sauce.

Les personnages sont attachants et touchants. J’ai beaucoup aimé Jamal, un des amis de Déborah, il m’a semblé tellement adorable que je le voulais l’avoir en ami aussi ! Et comment ne pas mentionner Victor, qui déborde de charisme !

3.png

C O N C L U S I O N

Pour conclure, je dirais que c’est un livre qui m’a fait rire, presque pleurer, beaucoup ému, qui mérite d’être lu, rien que pour ses personnages attachants. L’histoire met en avant un bon nombre de thèmes importants qui sont traités avec justesse. Je ne m’attendais pas du tout à découvrir un roman aussi profond, derrière un résumé assez vague.

« – Tu plaisantes ? Erwann a un brocoli sous les cheveux ! Sur sa planète, Victor Hugo est joueur de foot et Descartes a inventé la belote. » ― (Eloïse) Marie Pavlenko

♥ ♥ ♥ ♥ ♥ / 5

Love, A i l e e ♡

 

2 réflexions sur “[Chronique] Je suis ton soleil ― Marie Pavlenko

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s